désodre - chaos - encombrement

Encombrement : une définition en 4 piliers pour en finir !

Désencombrer est un sujet qui intéresse beaucoup de personnes tant il participe à cette vague de bien-être, de zen que tout le monde recherche de nos jours. Oui se défaire de notre encombrement est un processus qui génère un profond bien-être. En outre, ce processus est naturel à l’instar de ce qui se passe dans notre corps. Chaque jour nous alimentons notre corps, et chaque jour notre corps se débarrasse du superflu et de l’inutile. Cela va même plus loin : même les jours où nous n’alimentons pas notre corps, par exemple pendant une grosse fièvre, il élimine, il évacue, il se libère.

Revenons aux objets, au fait de les désencombrer ! Qui dit désencombrement, dit qu’il y a un encombrement. Il est donc essentiel de le définir. Je reprend la définition de Karen Kingston tant elle est simple et pose bien les choses. Il s’agit d’une définition de l’encombrement en 4 points :

  1. Toutes les choses que vous n’aimez pas ou que vous n’utilisez pas
  2. Les choses mal rangées ou mal organisées
  3. Trop d’affaires dans trop peu d’espace
  4. Tout ce qui n’est pas terminé

Développons ensemble chacun de ces 4 points. Vous découvrirez ainsi facilement votre priorité.

I – Toutes les choses que vous n’aimez pas ou que vous n’utilisez pas

1 /Je n’aime pas et je garde !!vase pas feng shui

Les choses que vous n’aimez pas, c’est par exemple, l’affreux bougeoir qu’une tante vous a offert et que vous vous forcez à conserver par loyauté. En agissant ainsi, vous n’êtes plus maitre de votre territoire, votre « home sweet home ». Vous aurez progressivement de plus en plus de mal à vous affirmer et à vous révéler.

Il peut aussi s’agir d’objet que l’on garde sans plus y prêter d’attention, il nous déplait mais on le garde par habitude. Dans cette situation, plus le nombre de ce type d’objet est grand, plus votre vie sera insatisfaisante, le quotidien pourra devenir pesant. Allez oust ! Regardez autour de vous et libérez-vous de ces objets qui constituent de l’encombrement et qui pour vous à présent n’ont plus d’âme.

2 / Les objets que vous n’utilisez pas

Tous les objets sont utiles, nous sommes bien d’accord. Je parle ici des objets que vous n’utilisez pas, c’est-à-dire les objets que vous n’avez effectivement pas utilisé au minimum une fois lors des 12 derniers mois. Par exemple, si vous avez 3 brosses à cheveux et qu’il n’y en a qu’une seule que vous utilisez, cela signifie qu’il y a 2 brosses à cheveux qui constituent de l’encombrement. Vous pouvez ainsi faire le tour de votre maison, ou de votre appartement, et lister tous ces objets que vous n’utilisez pas. Une fois désencombrés, vous gagnerez de la place, vous vous faciliterez le ménage et trouver votre espace bien plus agréable à vivre.

II – Les choses mal rangées ou mal organisées

Il s’agit, par exemple,  des conserves rangées avec les produits d’entretien ménager. Il s’agit aussi du stylos et du carnet pour faire votre liste de course que vous cherchez chaque semaine, avec un certain agacement. Celui-ci se trouvent dans un tiroir sous un monceau de médicaments, bons de réduction, tire bouchon et bouchons, paquets de mouchoir. Tout cela crée de la confusion et de la perte de temps. Il est essentiel : 1 de rassembler les choses par thème, et 2 de vous organiser selon vos besoins. C’est-à-dire avoir une conscience éclairée de qui vous êtes et faire de votre espace un lieu sur-mesure car vous êtes unique.

III – Trop d’affaire dans trop peu d’espace

Cela peut résulter des 3 situations suivantes :

1 / Avec le temps on accumule forcément…ou pas

On accumule au grès du temps, sans jamais prendre le temps de faire du tri et de se séparer de certaines choses. Résultat : les piles de magazines augmentent à vu d’œil, la bibliothèque déborde, le dressing est rempli de vêtements qui ne sont plus à votre taille ou qui ne sont plus en état d’être portés, les échantillons remplissent les tiroirs de votre salle de bain tout comme le maquillage desséché. Bref vous avez compris, il est temps de vous reprendre en main ainsi que votre vie.

2 / Un changement de vie, ça se gère

Il arrive qu’un changement de vie modifie grandement notre espace de vie, comme par exemple une mutation qui vous fasse partir d’une grande maison à la campagne pour aller vivre dans un appartement en ville, ou encore l’arrivé d’un nouvel enfant. Dans ces moments là, il est utile d’accepter cette nouvelle situation dans tout ce qu’elle implique. Cette grande bibliothèque de 1000 livres, dont vous étiez si fière, est-elle si essentielle que ça ? Votre qualité de vie ne passe-t-elle pas avant ces objets ? Regardez autour de vous et posez-vous cette question.

3 / J’habite un peu ailleurs

j'habite ailleursQuand cela déborde, cela peut même déborder chez nos proches, nos parents. On a laissé pour quelques temps des cartons, des meubles chez un amis, on peut même louer un garde-meuble ou un garage pour ranger le trop plein. Le plus souvent, on laisse des affaires chez ses parents. Il est clair que l’idée de retourner chez nos parents ne nous tentent pas. Pourtant, il est si difficile de prendre à bras le corps ces objets que l’on a laissé chez eux. « Après tout, ils ont de la place, cela ne les gêne pas tant ça !!! » Pourtant, ces objets constituent de l’encombrement pour eux aussi.

Dans cette situation, vous ne pouvez pas prendre la pleine responsabilité de votre vie. Vous pouvez vous sentir empêché, ralenti. Il y a comme un frein à la réalisation de vos rêves. Allez hop, votre mission c’est de tout rapatrier chez vous. Si cela n’est pas possible, trouvez une solution : donner à une association, déposer les objets dans une déchetterie, etc. Ensuite, vous serez donner une direction claire à vos projets.

IV – L’encombrement c’est aussi : tout ce qui n’est pas terminé

Voici un point essentiel qui peut se cacher partout. Ces objets sont souvent très bien rangés ! Pourtant, cela encombre votre esprit même quand vous n’y pensez pas. Cela obstrue vos perspectives et la réalisation des projets qui vous tiennent vraiment à cœur aujourd’hui. Cet encombrement invisible ou inconscient, c’est comme une grande quantité de fichiers ouverts sur l’ordinateur, qui le ralentissent alors que l’on ne travaille objectivement que sur un seul à la fois.

Vousinachevé - tricot pouvez avoir des vêtements à repriser, un bouton à coudre, un ourlet à faire. Ces vêtements sont rassemblés, c’est un bon point. Ils sont bien rangés, c’est un autre bon points. Seulement, cela fait des mois et parfois des années qu’ils s’accumulent.

Certains peuvent avoir commencé une formation, avoir tous les cours et ne pas y avoir touché depuis fort fort longtemps. D’autres peuvent avoir gardé les pots de bougies consommées afin de les nettoyer et pouvoir les utiliser en bougeoir ou photophore par la suite. Vous pouvez aussi avoir tout le matériel pour réaliser une création DIY (do it yourself), peut-être même l’avoir commencé.

Vous pouvez même avoir désencombré votre dressing et avoir posé le sac de vêtements à donner soit dans l’entrée, soit dans le coffre de la voiture, il y a plusieurs semaines voir plusieurs mois. Sachez qu’à ce stade, vous n’avez fait que déplacer le problème !

Afin de récupérer tout les bienfaits du désencombrement, il est essentiel d’aller jusqu’au bout.

Désencombrer zen

Terminer c’est lâcher-prise !

Quelles est votre priorité ? Partagez-là dans les commentaires ci-dessous.

Pour allez plus loin et plus vite participez à un atelier Désencombrez chez soi et en soi ou en découvrant ce qui distingue le Désordre et l’encombrement

A bientôt,

Julie Bongas

Expert et Formatrice en Feng Shui
Contact au : 06 99 80 22 88
www.fengshui-et-sens.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *